Conseils pour démarrer un projet de construction d’une maison en bois

maison en bois

La construction d’habitation en bois est un projet similaire à tout projet de construction. Elle requiert le respect de règles et d’étapes indispensables. Les réglementations la régissant sont à suivre scrupuleusement afin d’éviter les conflits avec les autorités communales, entre autres. Bien que devenu très en vogue, ne débutez pas votre chantier sans faire connaissance de tout ce qu’il faut savoir autour de ce type de construction.

La construction de maison en bois : une pratique qui gagne de plus en plus du terrain

Nombreux sont les ménages désormais séduits par la construction d’une maison en bois. En France notamment, ce type de construction gagne du terrain. Mais avant de mettre en œuvre un tel projet, quelques petites explications sont souvent les bienvenues. Selon une étude réalisée par l’Observatoire Economique de France Bois Forêt, en collaboration avec la FFB-CMP, AFCOBOIS, les inter-professions régionales, Woodsurfer et maisons-bois.com, plus de 15 % des logements individuels neufs (en secteur diffus) et près de 20 % des travaux d’agrandissement font dorénavant appel au bois. Victime longtemps d’une représentation un peu désuète (à cause notamment des cabanons de montagne), la construction en bois tend à gagner en notoriété de par les divers efforts esthétiques et techniques réalisés ainsi que sa réputation de construction écologique. Cliquez ici pour voir les informations bonnes à savoir sur ce type de construction.

Les étapes d’une construction de maison en bois

Construire sa maison en bois soi-même est réalisable en respectant quelques étapes indispensables. Avant de débuter les travaux, quelques opérations sont à effectuer, à savoir : le creusage du site, la pose des fondations, la conception du vide sanitaire et de la dalle. Pour les fondations, réalisez-les par des puits courts conçus en béton, humectés au bon sol. Passez ensuite à la fabrication et à l’assemblage des murs en usine qui sont les traverses et les montants, les pare-pluie, pare-vapeurs ainsi que l’isolation. A l’issue de ces opérations, préparez les éléments de structure en bois pour le plancher et la charpente. Avant l’élévation des murs, procédez donc à l’installation du plancher technique bois pouvant accueillir tout type de revêtement de sol. Effectuez ensuite l’élévation des murs. Terminez enfin par l’assemblage de la charpente et par le montage de la mise hors d’air et d’eau. Voilà les étapes indispensables de la construction de maison en bois. Si vous pensez ne pas y arriver, il vous est vivement conseillé de faire appel à des professionnels. De cette manière, vous serez sûr de bénéficier d’une jolie maison en bois parfaitement habitable et durable.

 Le type de bois à favoriser

Pour construire sa maison en bois soi-même, il convient de savoir bien choisir le type de bois à favoriser. Il existe de nombreux principes de construction en bois, mais deux structures restent privilégiées. Il s’agit de la construction en bois massif et de MOB ou l’ossature bois. La construction d’habitation à ossature en bois plateforme à étage ou de plain-pied a un coût dépendant de l’essence de bois choisie, sachant que le prix de port du bois exotique accroit le coût. Le principe de cette construction repose sur la simplicité. En effet, ce type d’habitation peut être bâti rapidement, sur presque tous les terrains et en favorisant les économies d’énergie. La construction en bois massif (poutre/poteau), quant à elle, repose sur le principe de construction à colombage. Cet agencement autoportant offre une grande liberté architecturale. En outre, la construction en bois massif peut être sur-mesure, alors que celle à ossature peut être en bois en kit. Si vous voulez une habitation à moindre cout, celle en bois en kit est une bonne option. Par contre, sa réalisation ne peut être faite que par les bricoleurs les plus expérimentés. Certains travaux requièrent de l’endurance et plusieurs heures de travail sont au programme. Cependant, quoi qu’il en soit, les assurances apportées par un constructeur de résidence en bois, dont la garantie décennale, constituent une attestation de parfaite terminaison du chantier estimée par les assureurs et banques.

Quelles règlementations dans ce type de construction ?

De plus en plus populaires, les maisons en bois sont respectueuses de l’environnement et souvent de très bonne qualité. En effet, il y a des précautions à prendre et des règles à suivre pour construire en bois. Tout d’abord, un permis de construire doit être demandé auprès des autorités compétentes. Il faut également savoir que l’aspect extérieur des domiciles est régi par le PLU Plan Local d’Urbanisme. En conséquence, le permis de construire ne peut être obtenu si la construction ne respecte pas les règlementations du PLU. Il faut savoir aussi que la construction d’une maison en bois doit respecter la règlementation sismique et thermique. Outre ce permis, il faut autant assurer la construction de l’habitation. Pour cela, le future propriétaire a le choix entre différents types de garanties dont celle dommages-ouvrages que stipule la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Cette assurance décennale couvre le propriétaire en cas de dommages corporels sur la structure de son domicile. Elle commence dès réception des travaux. Il y a également l’assurance tous risques chantiers. Celle-ci prend en charge les atteintes et préjudices en cas d’accident pendant les travaux. Maintenant que vous savez comment construire une maison en bois, quelles sont les étapes à suivre, quel type de bois favoriser et quelles règlementations respecter, vous pouvez désormais mettre en œuvre votre projet.

Trouvez des jobbers pour vos petits travaux de bricolage ou d’entretien
Comment bien choisir son couteau de survie ?